Togo/Présidentielle : Le 22 février 2020, un match petit poteau va se jouer entre sept joueurs

Togo/Présidentielle : Le 22 février 2020, un match petit poteau va se jouer entre sept joueurs

Les échauffements ont commencé depuis le 6 février dernier, date à laquelle les 7 joueurs défilent devant leurs potentiels supporters. Même si, vu les arbitres désignés pour officier ce match, des gens affirment qu’il est déjà plié, il faut tout de même reconnaître qu’il n’y a pas la sérénité dans aucun camp. Toutefois, dans ce lot, sont actuellement visibles trois des sept joueurs.

Le numéro 4 est du déjà-vu. Il a passé 3 quinquennats à ne rien faire presque sur l’aire de jeu. Depuis le début des entraînements, il ne fait que surchauffer les plats mal préparés depuis 15 ans. Il est mal aimé des supporters car lors des trois derniers matchs, il marque les buts par les mains au lieu des pieds puisqu’il s’agit du football. Il lui arrive même d’ériger des règles de jeu en sa faveur, malgré les protestations de ses adversaires. En face de lui, le numéro 6.

En réalité, le buteur est celui qui porte actuellement le numéro 6. Ce numéro 6 a la méthode et la rigueur. C’est un combattant infatigable. Sa rigueur et sa méthode de travail étonnent plus d’un. Il a l’habitude de descendre régulièrement sur le terrain pour des entraînements, se donner les moyens pour venir à bout de ses adversaires. Il garde la main sur les supporters, même si des gens pensent qu’il en a perdu beaucoup ces derniers mois. Toujours est-il que c’est lui qui, en dehors des autres joueurs surtout du numéro 4 qui fait son « one man show », est plus visible sur l’aire du jeu. Mais ce qui frustre les supporters chez lui, c’est qu’il n’arrive pas à revendiquer et obtenir (dans son compte) véritablement les buts qu’il marque.

Mais le numéro 6 doit faire beaucoup attention. Il est actuellement harcelé par le numéro 7 qui est très rusé. La ruse est son pain quotidien, de sorte qu’il emballe un homme de Dieu qui est sous le poids de l’âge. Il est tout récemment taxé de vendeur de fruits par le staff technique du numéro 4, ses anciens collabos. Selon ses amis autour du numéro 4, le joueur qui porte le dossard 7 est capable de faire un mercato en pleine saison. Si la saison des mangues arrive, il est sous les manguiers et idem pour les papayes. Il lui est difficile de rester fidèle à ses coéquipiers. Il peut même marquer contre son camp si l’envie lui prend, surtout si son intérêt est en jeu.

Aujourd’hui, ils se présentent tous devant les supporters pour demander leur soutien. Ils présentent des visages d’anges, on aurait cru qu’ils ont changé. Qui d’entre les trois a la crainte de Dieu et joue le franc jeu ?

CATEGORIES
PARTAGER

COMMENTAIRES

fr_FR
fr_FR