Le développement de l’Afrique par sa jeunesse préoccupe l’Union Africaine

Le développement de l’Afrique par sa jeunesse préoccupe l’Union Africaine

Avec plus de 400 millions de jeunes âgés de 15 à 35 ans, le continent africain a la population la plus jeune au monde. Cet atout démographique devait normalement impacter le développement de l’Afrique. Au lieu de cela, les jeunes africains sont confrontés à bon nombre de problèmes qui freinent leur épanouissement. Pour y remédier, les décideurs africains à travers l’Union Africaine (UA), ont eu à élaborer plusieurs politiques et programmes de développement au profit de la jeunesse du continent. Ceci pour permettre à l’Afrique de tirer profit de son dividende démographique.

L’Afrique dispose de diverses ressources pour s’assurer un développement intégral dans tous les domaines. Mais jusqu’à ce jour elle demeure le continent le moins avancé. Ceci du, à plusieurs maux, notamment, la mauvaise gouvernance, les crises politiques et surtout à la mauvaise capitalisation de sa ressource humaine, laquelle comprend en majeure partie les jeunes. Cette frange de la population peine à trouver ses repères et à jouer véritablement sa partition pour le développement de leur continent, faute de politiques adéquates. Ce qui a amené les dirigeants africains à réfléchir sur la question. Et comme solutions trouvées, l’Union Africaine a pris certaines initiatives. Au nombre de celles-ci, figurent la Charte africaine de la jeunesse, le Plan d’action de la Décennie de la jeunesse et la Décision de Malabo sur l’autonomisation des jeunes, qui sont toutes appliquées dans le cadre des divers programmes de l’Agenda 2063.
Ces actions vont permettre respectivement de protéger les jeunes contre la discrimination, de leur garantir la liberté de circulation, de parole, d’association, de religion, de propriété et d’autres droits humains, tout en s’engageant à promouvoir leur participation dans la société. La deuxième s’articule autour de cinq grands domaines prioritaires : Education et compétences, Emploi et entrepreneuriat des jeunes, Gouvernance, paix et sécurité, Santé des jeunes et droits en matière de santé sexuelle et reproductive, Agriculture, changement climatique et environnement. La stratégie continentale de l’EFTP fournit ainsi un cadre global pour la conception et l’élaboration de politiques et de stratégies nationales visant à relever les défis de l’éducation et de la formation techniques et professionnelles. Ceci dans le but de favoriser le développement économique et de créer davantage de richesse nationale. A terme cela devrait contribuer à réduire la pauvreté en encourageant les jeunes entrepreneurs et les innovations et en créant des emplois.

Aristide A.

CATEGORIES
TAGS
PARTAGER

COMMENTAIRES

fr_FR
fr_FR